Les secrets de ma vie à Hollywood (1) – Jen Calonita

Bonjour!

Quand j’ai envie d’acheter des livres et que je n’ose pas trop, étant donné le volume de ma PàL, j’achète souvent les premiers tomes de séries jeunesse à petit prix (premier tome à 1, 2 ou 3 $). Je les achète pour mes élèves, mais je ne peux pas m’empêcher de les lire également. Alors, parmi mes derniers achats de cet ordre se trouvait Les secrets de ma vie à Hollywood.

 Image

Les secrets de ma vie à Hollywood, livre 1
par Jen Calonita
Titre original: Secrets of my Hollywood Life (2006)
Traduction de  Lynda Leith
Éditions ADA, 2010
250 pages, 3$ (3 euros)
12 ans et plus


4e de couverture:
«Et si… votre photo était épinglée à l’intérieur des casiers d’adolescents à travers l’Amérique, vos placards regorgeaient de vêtements griffés jamais portés et les tabloïds vous demandaient continuellement si vous alliez perdre votre statut de « gentille fille »?

C’est une vie prestigieuse, mais Kaitlin Burke, 16 ans et membre de la distribution de l’une des émissions les plus populaires à la télévision, est épuisée par le poids de la célébrité. Puis elle tombe sur une solution scandaleusement risquée qui doit demeurer secrète sinon elle compromettra tout ce pour quoi elle a travaillé jusqu’ici.»

À propos de l’auteure:

Jen Colonita a d’abord été connue comme journaliste et rédactrice pour diverses publications, dont Teen People et Marie-Claire.  Ce roman est son premier. En dehors de cette série, elle a également publié deux autres romans, non-disponibles en français, soit Reality Check et Sleepaway Girls.

Mon avis:

Avant d’aller plus loin, mentionnons qu’il s’agit du premier tome d’une série qui en comprend 6, dont les 4 premiers ont déjà été traduits en français. Malgré cela, ce volume comporte une vraie fin. Évidemment, le dernier paragraphe suggère fortement de lire la suite, mais il n’est pas nécessaire de la lire pour avoir une histoire complète.

D’ailleurs, en ce qui concerne cette histoire, le gros secret dont parle la 4e de couverture est le suivant : Kaitlin, fatiguée de sa vie hollywoodienne, prend la décision de profiter de ses vacances pour fréquenter anonymement une école. Elle ne choisit pas n’importe quelle école, évidemment. Elle opte pour celle que fréquente sa meilleure amie qui l’aide à tromper les autres élèves, car personne ne doit savoir qui elle est. Donc, comme vous le constaterez, l’histoire de ce premier tome n’est pas ce qu’il y a de plus original. Par contre, on se laisse prendre au jeu. D’ailleurs, qui n’a jamais eu envie de changer de peau?

Avec cette nouvelle vie, le lecteur a également droit à des histoires d’amitié et d’amour (sinon, ça ne cadrerait pas avec le genre et le public cible!) Bien que le personnage principale paraisse assez superficiel aux premiers abords (c’est une actrice d’Hollywood, après tout), j’ai quand même fini par m’attacher à elle et espérer qu’elle puisse régler l’ensemble des embûches rencontrées sur son passage.

Pour le style, disons que c’est assez simple, mais ça convient pour de la littérature pour adolescentes. La narratrice étant l’héroïne, il est possible de bien comprendre ses états d’âme et ses intentions, sans tomber dans le langage familier et les expressions typiquement adolescentes.

Toutefois, il y a deux aspects qui me dérangent dans le style utilisé. D’abord, Kaitlin a quelques conversations par textos avec ses amis ou membres de son entourage. L’utilisation du langage SMS m’énerve lors de ces conversations ainsi que lorsque l’adolescente se laisse des notes à elle-même. Ensuite, plusieurs noms de compagnies sont cités tout au long du livre. Je n’oserais pas dire qu’il s’agit de placement de produits, mais ça s’en approche. Je peux comprendre à la limite l’utilisation de marque vestimentaire, pour mettre l’accent sur les côtés superficiel et hollywoodien, mais est-ce utile de préciser que sa boisson énergisante, c’est du Red Bull? Personnellement, ce sont deux éléments dont j’ai horreur, mais je sais que ce n’est pas le cas de tous.

En bref, malgré ses défauts, il s’agit d’une lecture intéressante que je recommanderais à toutes les adolescentes qui veulent découvrir la vie de vedette ou qui trouvent que l’herbe est toujours plus verte chez le voisin.

Extraits:

« SECRET D’HOLLYWOOD NUMÉRO TROIS : Les grandes vedettes reçoivent des tas de trucs gratuitement. Les vedettes de second ordre n’obtiennent rien du tout. D’accord, peut-être récoltent-elles un petit rabais ou un sac à main sans frais de temps à autre, mais pas souvent. Ce secret n’est pas logique, je sais.» (p. 31)

Pour chaque chapitre, la narratrice nous dévoile un de ces fameux secrets hollywoodiens.

«Samedi 21/02
Notes à moi-même à propos du déguisement:
Lè mask de caoutchouc sont épatants (exemple parfè : Robins Williams ds Madame Doubtfire).
Tristement, ils ne fonctionneront pas pr moi. Tout ce latex é la colle serè horriblement inconfortables, sans parlé de trop difficiles à retiré si je devè fuir lè  paparazzi. » (p.51)

D’ailleurs, à remarquer ici: On voit bien l’utilisation du SMS, alors que les vrais abréviations française qui pourraient être tolérées de sont pas utilisées (Mme pour Madame).

À bientôt,
Sunflo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s