La triste fin du petit enfant huitre et autres histoires – T. Burton

Bonjour,

En trainant dans une librairie, je suis tombé sur ce petit livre de Tim Burton. J’ignorais à l’époque que le réalisateur avait déjà publié un recueil, mais je n’ai pas pu m’empêcher de l’acheter.

La triste fin du petit enfant huître et autres histoires par Tim Burton
Édition spéciale, bilingue
Titre original : The Melancholy Death of Oyster Boy (1997)
Illustrations de Tim Burton
Traduction de René Belletto (1998)
Éditions 10/18 (2008)
128 pages, 19$

4e de couverture:

Fidèle à son univers d’une inventivité si particulière, mêlant cruauté et tendresse, macabre et poésie, Tim Burton donne le jour à une étonnante famille d’enfants solitaires, étranges et différents, exclus de tous et proches de nous, qui ne tarderont pas à nous horrifier et à nous attendrir, à nous émouvoir et à nous faire rire.
Un livre pour les adultes et pour l’enfant qui est en nous.

À propops de l’auteur :

Principalement connu pour ses réalisations cinématographiques, Tim Burton signe ici son premier livre. Au grand écran, on lui doit Edward Scissorhands, Corpse Bride, Alice in Wonderland, Batman Returns et plusieurs autres.

Mon avis :
Je dois vous préciser que mon édition est bilingue et que j’ai lu la version anglaise. En fait, après une tentative de lire le premier texte en français, j’ai vite abandonné cette version. La traduction nuit au rythme et à la poésie des récits. À tire d’exemple, le traducteur coupe certains mots en deux pour assurer la rime. Donc, si vous n’êtes pas aptes à le lire en anglais, je ne vous conseille pas nécessairement cette lecture bien que les textes sont intéressants et tout à fait dans l’esprit de Tim Burton.

Ce recueil présente une vingtaine d’histoires sous forme de poèmes. On y rencontre des enfants particuliers au destin généralement tragique. La longueur des histoires varie de quelques lignes à plusieurs pages. Évidemment, certaines sont plus intéressantes que d’autres, mais en général j’ai apprécié ce recueil présentant des histoires tout de même originales. On y retrouve également l’humour noir qui fait la marque de Tim Burton. Le dernier poème, le plus court, vient très bien conclure ce recueil.

Précisons que tous les dessins sont de la main même de l’auteur et reflètent parfaitement l’image noire du livre.

Je vous présente en extrait « La fille vaudou » (Voodoo girl) qui n’est pas très long et qui représente bien le livre, tant pour le récit que pour les défauts de traduction.

Her skin is white cloth,

and she’s all sewn apart

and she has many colored pins

sticking out of her heart.

D’étoffe blanche est sa peau,et elle est toute raccommo-dée, et elle a plein d’épingles de couleur

qui lui dépassent du cœur.

She has a beautiful setof hyptno-disk eyes,tho one thats she uses

to hypnotize guys.

Elle a des yeux super-bes, une belle pairede disques hypnotiseurs dont elle use

pour fasciner les gus.

She has many different zombieswho are deeply in her trance.She even has a zombie

who was originally from France.

Toutes sortes de zombies l’entourent et dansentquand elle est en pleine transe,il y en a même un dont la provenance

est la France.

But she knows she has a curse on her,a curse she cannot win.For if someone gets

too close to her,

the pins stick farther in.

Hélas, elle se sait prisonnière d’un sort,dont elle ne se sortjamais. En effet, dès qu’on s’

approche d’elle, les épingles encore

plus profond dans son cœur s’enfoncent.

Publicités

Une réflexion sur “La triste fin du petit enfant huitre et autres histoires – T. Burton

  1. Pingback: Êtes-vous un lecteur éclectique? | L'Univers de Sunflo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s