Narnia, t1 : Le neuveu du magicien – C.S. Lewis

Bonjour!

Sur le forum Livraddict, Harmony Petite Sorcière a lancé l’idée d’une lecture commune de Narnia, l’objectif étant de lire un tome par mois de mai à novembre. Ayant l’intégral dans ma PàL, je me suis lancé dans ce défi, du moins pour les premiers tomes, ne sachant pas si je pourrai poursuivre. Je vous présente donc mon avis sur le premier tome.

Le monde de Narnia, tome 1: Le Neveu du magicien
Titre original: The Chronicles of Narnia : The Magician’s Nephew
Par Clives Staples Lewis
Éditions Folio junior, 2008
203 pages, 17$ (6 euros)

4e de couverture:

Polly trouve parfois que la vie à Londres n’est guère passionnante. Jusqu’au jour où elle rencontre son nouveau voisin, Digory. Il vit avec sa mère, gravement malade, et un vieil oncle au comportement étrange. Celui-ci force les deux enfants à essayer des bagues magiques qui les transportent dans un monde inconnu. Commence alors la plus extraordinaire des aventures…

Mon avis:

Je précise avant d’aller plus loin qu’il s’agit de ma première lecture de cette œuvre et que je n’ai guère vu les différents films.

Donc, ce premier volet se présente comme un prologue à la série. Les personnages principaux, Digory et Polly, n’étant pas les protagonistes des prochaines histoires. Ici, on assiste à la création du monde de Narnia qui sera le lieu principal des prochains volets.

Cette histoire ne m’a pas nécessairement captivée. À aucun moment, je me suis dis que je ne pouvais pas lâcher mon livre et que je voulais poursuivre ma lecture. Pourtant, la présentation des chapitres, sans ellipse, appelle à ça. Comme il s’agit davantage d’un prélude, j’espère que les prochains volumes m’intéresseront d’avantage.

Le style me semble assez simple, presque épuré, si je peux me permettre. Rien de complexe. En fait, tout est expliqué. La logique de chaque décision, de chaque action, réaction ou événement est explicité clairement. Comme ça, on ne se pose pas de questions et le narrateur donne ainsi l’impression que les illogismes n’en sont pas réellement. Mais, ça devient un peu exagéré parfois. Je sais qu’on s’adresse, ici, à des enfants, mais c’est trop expliqué, même pour le public visé. Il y a des éléments sassez évidents qui sont justifiés par le narrateur. Les enfants sont capables d’inférer, et l’auteur semble l’avoir oublié.

Mais, quand on s’habitue à ce type d’explications, le reste passe assez bien. Le style est fluide : le narrateur ne se perd pas en description inutiles, mais tout est bien décrit et suffisamment complet pour que le lecteur puisse facilement visualiser les scènes et décors. Seulement l’essentiel est présenté. D’ailleurs, l’histoire se déroule que sur quelques jours, ce qui évite de se perdre dans des évènements inutiles, ceux présentés étant nécessaires au cheminement des enfants. La courte durée du récit et la façon de présenter celui-ci aide le lecteur à bien se situer dans le temps. Chaque chapitre débute au moment où le précédent se termine, ce qui évite les ellipses. De plus, lors des rares retours en arrière présentés, le narrateur explique clairement qu’il nous entraine quelques temps auparavant, ce qui permet de toujours bien être situé par rapport aux différents événements.

En ce qui concerne les personnages, ils ne sont pas bien définis : à aucun moment, selon ma mémoire, on ne mentionne leur âge. Les comportements et les dialogues de chacun augmentent cette impression de suivre les aventures d’enfants sans âge, car ça ne cadre pas toujours bien ensemble. Cela peut permettre, à certains jeunes lecteurs, de s’identifier plus facilement aux personnages, mais de mon côté j’aurais préféré pouvoir me faire une idée plus précise à ce sujet.

Ah, oui, j’ai presque oublié ! Plusieurs personnes me mentionnaient le côté moralisateur, principalement lié au style employé. En fait, je comprends pourquoi cette lecture peut donner cette impression. Par contre, il faut retenir que le roman a été écrit dans les années 50 et que l’histoire se déroule bien avant cette période. Le style me semble fidèle à ce qu’on pouvait surement lire à l’époque. En prenant compte de cela, ce côté « moralisateur » n’a pas fait ombrage à ma lecture.

Je vous donne rendez-vous bientôt pour mon avis sur le second volet. D’ici là, vous pouvez consulter les avis des autres participants à cette lecture commune ici.

À bientôt,
Sunflo

Publicités

9 réflexions sur “Narnia, t1 : Le neuveu du magicien – C.S. Lewis

  1. j’ai lu celui-ci il y a pas mal de temps mais j’avais trouvé ça mignon. Par contre ils n’ont jamais sorti cette histoire en film ce qui est dommage vu que ça explique tout le reste quand même…

    • En fait, Le neveu du magicien est le premier tome de la saga littéraire, car il se passe bien avant les autres. Toutefois, il s’agit du 6e volet à avoir été écrit et publié par Lewis (1955).
      Pour les films, les producteurs semblent plutôt suivre l’ordre de publication, donc ils ont commencé par le tome 2 (1950) pour ensuite enchaîner avec le 4e (1951) et le 5e (1952).
      Je ne sais pas si c’est cet ordre qui justifie le choix des films ou si la décision a été basée sur d’autres critères, mais s’ils suivent réellement les dates, il va falloir attendre encore un peu pour Le Neveu du magicien (évidemment, si les 7 titres sont adaptés!)

      Merci pour ton passage 🙂

  2. non je crois qu’ils n’ont pas prévu celui ci ils font dans l’ordre de l’histoire finalement, mais c’est dommage de ne pas avoir fait une intriduction avec celui ci. Mais je ne savais pas qu’il avait été le 6eme tome comme je l’ai lu aussi en premier.

  3. Pingback: Narnia, t2 : Le Lion, la Sorcière Blanche et l’armoire magique. – C.S. Lewis « L'univers de Sunflo

  4. Bonjour, j’ai bien apprécié cette lecture et le côté moralisateur ne m’a pas dérangée non plus. Quand j’étais plus jeune, j’ai lu « L’Armoire magique », et j’en garde un souvenir vraiment magique.

    • Je crois qu’il est plus facile d’apprécier cette lecture quand on est plus jeune. Quoique je possède l’intégral. Je crois que la grosseur de livre risque davantage d’effrayer les jeunes lecteurs ;P
      As-tu seulement lu l’Armoire magique » ou as-tu également poursuivi en lisant les autres tomes?

  5. J’ai beaucoup aimé ce premier tome que j’ai lu après avoir vu L’armoire magique en film. J’ai beaucoup aimé découvrir d’où vient cette armoire et comprendre comment Narnia a été créé, etc. ^_^
    Ce livre est le prochain à sortir en film, j’ai hâte de le voir. ^_^

    • Je n’ai toujours pas vu les films de mon côté. J’attends d’avoir terminé de lire la saga (et j,en ai lu que 2 tomes. je vais devoir accélérer le rythme)

      As-tu lu tous les tomes, ou seulement celui-ci?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s