L’île aux Treize os – A. Ruiz


Bonjour!

Ayant toujours l’objectif de terminer la lecture des roman jeunesse de ma PàL, j’ai lu Ian Flibus, l’écumeur des meurs, tome 1 : L’île aux Treize os d’Alain Ruiz.

Ian Flibus : L’Écumeur des mers, tome 1 : L’Île aux treize os par Alain Ruiz (2008)
Éditions Boomerang
Pour les jeunes de 9 ans et plus
301 pages, tome 1 d’une série de 7

4e de couverture

En cette fin du XVIIIe siècle, Ian Flibus se préparait à un brillant avenir d’officier dans la marine, mais il choisit plutôt de rejoindre un équipage de pirates, convaincu d’être appelé par le destin. Impressionné par ses états de service malgré son jeune âge, le capitaine Kutter lui offre aussitôt de partager le commandement de son bateau. Ian Flibus et ses nouveaux amis sont toutefois loin de se douter de ce qui les attend réellement en écumant les mers. À la suite d’une collision avec le mât d’une épave, ils sont frappés par un sortilège et doivent désormais vivre sous l’influence de forces surnaturelles. Ils les combattront avec l’aide de leurs deux savants, qui ont aménagé le navire en véritable forteresse. Leur soif de liberté et d’aventures les entraînera alors vers la légendaire île aux Treize Os, où serajt enterré un trésor maudit…

 

 

Un petit mot sur l’auteur

Alain Ruiz est un auteur Franco-Canadien. En plus des aventures de Ian Flibus, il a écrit Les chroniques de Braven Oc. 

 

 

Mon avis

Flibustier, trésor maudit, sortilège, pirates, voilà des termes qui annoncent un livre rempli d’action et de rebondissements. Malheureusement, celle-ci commence seulement passé la première moitié du livre, avec l’arrivée du serpent de mer géant, celui de la couverture. Il y a quelques épisodes liés à la malédiction avec ce passage, mais rien de très captivant. Le sortilège touchant le bateau est présente dès le début du roman, avec le drapeau qui commence à parler, sans que personne n’y porte attention. Par contre, c’est seulement à la moitié du roman que l’on découvre d’où vient cette malédiction qui est arrivée pour une raison liée au hasard plutôt qu’à la volonté de s’en prendre à l’équipage. Un peu plus tard, on croise ce serpent et quelques péripéties que je ne dévoilerai pas suivront, mais rien pour captiver un lecteur avide d’aventures et d’action.

Mentionnons que, par la simplicité des phrases et le style d’écriture employé, la forme convient bien au public visé. Toutefois, être un jeune lecteur de 9 ans, je crois qu’après quelques pages je serais découragé par le nombre de mots nouveaux présents dès le départ. En fait, l’aventure se déroulant sur un bateau pirate, beaucoup de termes qui y sont associés sont utilisés, mais inconnus des lecteurs non-familiers avec le sujet : herminettes, calfater, étoupe, poix…

Par ailleurs, l’humour est très présent dans ce roman, particulièrement au début, réussissant parfois à me faire sourire, bien que je ne sois pas le public cible pour ces blagues souvent enfantines. Je suis certaine que les jeunes apprécieront l’humour de ce roman, même si certaines blagues ne semblent pas s’adresser au bon public. Je doute qu’un garçon de 9 ans soit intéressé par un comparatif entre l’attitude d’un pirate et la naissance du syndicalisme, par exemple. Les jeux de mots sont toutefois nombreux et la façon qu’à l’auteur de déformer l’Histoire en jouant avec les anachronisme peut-être intéressante. Par contre, pour réaliser cela, il utilise trop fréquemment les notes de bas de page, ce qui vient nuire au rythme.

Mentionnons que, à mon avis les descriptions des personnages prennent trop de place. Ceux-ci sont nombreux et plusieurs sont décrits en détail. Pour certains, on nous présente même leur passé avant l’arrivée sur La fleur de lys, ce qui m’apparaît inutile. J’ai souvent l’impression que c’est utilisé pour combler des vides. Comme c’est un roman introductif d,une série, je suis d’accord avec le fait qu’il faut apprendre à connaître les personnages, mais j’ai l’impression que c’est souvent trop.

Bref, cette lecture ne m’a pas donné envie de découvrir les autres tomes de cette saga.

À bientôt,
Sunflo

Ce roman a été lu dans le cadre des challenges suivants:

Où sont les hommes?
PàL à Zéro

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s