Les quatre filles du Docteur March L. M. Alcott

Bonjour!

 

Ce roman traine dans ma PàL depuis un moment. J’ai profité de la LC organisée sur Livraddict pour l’en sortir.

 

3114367231_1_4_mcDsh67iLes quatre filles du docteur March par Louisa May Alcott
Traduit de Little women
Maxi Livre – Maxi Poche Jeunesse (2004) / 344 pages

 

Résumé

Meg, Jo, Beth, Amy : quatre jeunes Américaines d’autrefois, très différentes, mais qui s’aiment bien. Papa est à la guerre, on n’est pas riche et la vie est parfois difficile. Qu’importe, chacune travaille, Maman fait des miracles. On rit beaucoup chez les March, on pleure quelquefois, les discussions sont passionnées et les aventures ne manquent pas, surtout avec Jo, ce garçon manqué, qui ne fait rien comme tout le monde.

 

 

Mon avis

Avant d’aller plus loin, je précise qu’il s’Agit de mon premier contact avec cette histoire : je ne l’ai jamais lue et je n’ai pas vu les différentes adaptations existantes.

 

Donc, dans ce livre, le lecteur accompagne 4 adolescentes tout au long d’une année durant laquelle elle évolue et se débarrasse peu à peu de leur principal défaut grâce à l’aide de leur entourage, dont leur mère et leur jeune voisin.

 

Au fil des pages, il est facile de s’attacher à ses quatre sœurs et, peut-être même, s’identifier à l’une d’elle. Chacune a une personnalité différente et bien définie, sans être cliché. D’ailleurs, bien que ces personnages aient « vécus » au 19e siècle, elle présente des défauts encore bien présents chez des jeunes filles que l’on peut croiser aujourd’hui, malgré le contexte social très différent.

 

Ce livre est agréable à lire : le style est fluide et intéressant. L’auteure évite de présenter les moments inutiles et parvient à nous donner l’impression que toutes ces péripéties se sont déroulées sur une plus courte période. Donc, le tout se lite facilement, sans laisser le temps au lecteur de s’ennuyer.

 

Toutefois, je n’apprécie guère les leçons de moral dans un livre, particulièrement lorsqu’elles sont très explicites, comme c’est le cas ici. D’ailleurs, elles étaient nombreuses. Plus précisément, la majorité des chapitres présentent une courte péripétie mettant en vedette une ou plusieurs de sœurs. Pour chacune de ces histoires anecdotiques, elles en tirent une leçon qui les aidera à cheminer. Celle-ci est explicite au lecteur grâce à une discussion avec la mère ou une confession à une sœur. Ce qui fait que ces leçons reviennent trop fréquemment. Je sais que c’est courant dans la littérature jeunesse de cette époque, mais je dois avouer que, chaque fois, j’avais envie de déposer mon livre. Il s’agit, selon moi, du principal aspect négatif de ce roman. Toutefois, on comprend bien que c’est lié à l’époque. D’ailleurs, la croyance en Dieu y est très présente, ce que nous ne voyons plus dans la littérature jeunesse plus actuelle.

 

Malgré cet élément, ce fut une lecture agréable et j’ai apprécié me plonger dans ce classique de la littérature jeunesse.

 

À bientôt,
Sunflo

 

Lu dans le cadre des challenges suivants

Destins de femmesPàL à Zéro

Publicités

10 réflexions sur “Les quatre filles du Docteur March L. M. Alcott

  1. Ça fait longtemps que je me dis que je devrais lire cette histoire. Je vais l’ajouter à ma wishlist (oui j’hésitais encore haha) et je suis contente d’être au courent pour les leçons de morale toute suite, je vais m’y préparer. >_<

    • Cette lecture vaut la peine (c’est quand même un classique de la littérature jeunesse). Pour les leçons de moral, elles sont nombreuses, mais ne viennent pas nuire à la lecture non plus. Le rythme est tout de même bon 🙂

  2. c’est marrant, je croyais que tout le monde connaissait déjà l’histoire… et ces « leçons de morale » ont choqué pas mal d’entre nous, j’ai l’impression

  3. Pingback: Les Quatre filles du Dr March – Louisa May Alcott | Let's Be ExtraVagant !

  4. Oui, c’est vraiment l’époque qui veut ça, tous les livres « pour jeunes filles » de l’époque donnent des leçons de morale. Mais je trouve qu’ici cela « passe » plutôt bien, grâce aux personnages qui sont attachants et aux diverses péripéties.

  5. Comme toi, je ne connais que de nom, depuis longtemps je me demande si je me motive à l’acheter et le lire !
    Je pense m’y lancer et prendre mon courage après ton avis, ! Je t’avoue que les leçons de morales me paraitrons aussi lourdes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s